Trek nocturne au Teide 🌙

Randonnée nocturne – mai 2019

Nous avons passé une semaine sur l’île de Tenerife qui appartient à l’archipel des Canaries [article ici]. Lors de cet incroyable séjour, on a pu atteindre le pic du Teide et y admirer le lever du soleil. J’ai voulu consacrer un article spécifique à la montée du Teide pour détailler au mieux cette randonnée magique !

El Pico del Teide

Quelques mots sur le Teide 💡

Le pic du Teide est le sommet le plus élevé d’Espagne et le 3ème volcan le plus haut du monde avec une hauteur de 3 818,18m. Ce volcan a mis des centaines de milliers d’années pour se former. Il y avait un volcan antérieur dont le cratère était plus large que celui du Teide : il se serait a priori effondré sur lui-même donnant ainsi naissance au pic du Teide.

fullsizeoutput_719a

Accès au pic du Teide 🔍

Il existe plusieurs manières d’atteindre le sommet du Teide : par téléphérique, à pied (deux itinéraires) et ce de jour ou de nuit.

  • Accès par le téléphérique : on peut grimper le Teide grâce au téléphérique. Situé à 2 356m d’altitude, il t’emmène à 3 555m, le palier appelé La Rambleta. La vue sur le désert rocailleux est époustouflante. Le trajet dure environ 8 minutes ! À savoir que les derniers mètres (environ 650m) pour atteindre le pic sont à faire à pied. La dernière portion du trajet nécessite un permis de passage. Il est important de réserver plusieurs mois à l’avance son permis car les places sont peu nombreuses et partent très vite.
  • Chemin n°7 : le premier trajet à pied est celui partant du parking Las Montañas Blancas, en passant par le refuge Altavista situé à 3 270m. Il s’agit du chemin n°7. Pour atteindre le refuge, tu devras grimper 8,31km avec 1 188m de dénivelé, ce qui n’est pas rien ! Le trajet prend entre 3h et 6h. Cela dépend des conditions physiques et climatiques.
  • Chemin n°7 & Refuge Altavista : pour éviter de faire le chemin n°7 d’une traite, tu peux prévoir de faire l’ascension jusqu’au refuge, dormir quelques heures au refuge puis repartir le lendemain matin. De la même façon que pour atteindre le pic du Teide, il y a peu de places dans le refuge : il est nécessaire de les réserver bien longtemps à l’avance !
  • Chemin n°12 : il est possible sinon d’accéder au sommet du Teide par le Pico Viejo. L’ascension est beaucoup plus longue et donc fatigante. C’est le chemin n°12 qui mène à la Rambleta, l’arrivée du téléphérique.
  • Accès de jour ou de nuit : Si jamais tu ne veux pas t’y prendre des mois à l’avance pour réserver le permis permettant d’atteindre le pic du Teide, l’autre solution est de descendre du sommet avant 9h du matin, l’heure à laquelle le téléphérique effectue sa première montée. Il faut donc commencer la randonnée de nuit ou bien passer la nuit au refuge Altavista. L’avantage de le faire de nuit, c’est qu’il n’y a pas de soleil et donc pas de chaleur : la randonnée est bien plus agréable.
Lever de soleil au pic du Teide

Comment s’équiper ? ✔️

Les éléments avec lesquels tu dois absolument t’équiper pour cette randonnée musclée sont les suivants :

  • Des litres d’eau : tu peux compter un litre toutes les deux heures au moins,
  • Des barres de céréales : ces heures de marche donnent un petit gros creux,
  • De la crème solaire : dès que le soleil pointe le bout de son nez, on crame – en altitude, les rayons du soleil sont bien plus forts et donc plus dangereux.
  • De bonnes chaussures de randonnées : le chemin peut être glissant à certains endroits en raison de la terre et des cailloux, il est important que tes chevilles soient bien tenues pour une rando en toute sécurité ! 🙏🏻
  • Des lampes frontales : toujours pratique ! Bien que l’on soit éclairé par les étoiles, cela ne suffit pas sur le chemin n°7. En effet, il vaut mieux regarder où on pose le pied pour éviter de bonnes glissades ! ⚠️
  • Des affaires chaudes et de rechange : on va se l’avouer, tu vas forcément perdre quelques litres de sueur. Sache que si tu fais la randonnée de nuit, il fait très froid dans les hauteurs : on frôle le 0 degrés. Donc par précaution, je te conseille de monter avec un t-shirt anti-transpirant, une polaire et une doudoune, des gants, un bonnet, une écharpe, et de prendre un t-shirt et une polaire de rechange.
Lever du soleil - Pic du Teide

L’ascension en pratique 🔝

  • Réserver le permis d’accès à la dernière portion de trajet entre La Rambleta et le pic du Teide : Reservas Parques Nacionales,
  • Réserver une place au refuge Altavista : Réserver une nuit au refuge,
  • Pour redescendre du Teide en cas de fatigue tu peux prendre le téléphérique. Le premier part vers 9h : le billet coûte 13,5€ (à payer en espèces). Tu n’as pas besoin de les prendre en avance, surtout si tu hésites à descendre à pied ou en téléphérique,
  • A savoir que l’altitude peut donner des vertiges ou des nausées : si à un moment donné tu en ressens, il est préférable de redescendre immédiatement – tu te doutes qu’en cas de problème, il sera difficile de venir te chercher de manière rapide et urgente,
  • Le chemin est balisé grâce à quelques panneaux indicatifs ; de gros cailloux dessinent la route à emprunter. Par ailleurs, tu peux te servir de Google Maps pour vérifier de temps en temps quel trajet il reste à faire et t’assurer que tu vas dans la bonne direction car le chemin y est tracé.
Lever de soleil sur le pic du Teide

Récit de la randonnée 🥾

Le réveil pique à 1h45 du matin. Pas un chat dans la rue, quelques personnes éméchées rentrent de soirée, les restaurateurs ferment tranquillement boutique…et nous, équipés (ou pas), on se prépare mentalement à une nuit éreintante. En partant à 2h30 de Puerto de la Cruz, on arrive à 3h30 au parking de Las Montañas Blancas. Le froid se fait ressentir.

Il y a peu de places au parking, et c’est bon à savoir ! On repère la dernière. Mieux vaut donc s’y rendre le plus tôt possible pour pouvoir se garer au plus près du début de la randonnée. Les personnes garées sont celles passant la nuit au refuge. Un autre couple s’apprête aussi à faire l’ascension . Ils sont bien mieux équipés que nous : chaussures de rando, polaires et autres. Vêtue de baskets et jeans, je n’avais pas de doudoune sur moi, seulement un pull en cachemire et un bomber ! Une vraie citadine. Faut dire qu’on a prévu la rando de nuit durant notre escale à l’aller…! Pas très malin donc 😣

On commence le chemin par quelques virages qui grimpent un peu, ça permet de bien échauffer les cuisses et les mollets. On arrive ensuite sur une zone un peu plus plane qui permet de reprendre son souffle. Juste au-dessus de nos têtes s’étend la Voie Lactée. A cette altitude, le ciel est si clair et les étoiles brillent si fort que l’on peut même marcher sans lampe ! C’est un instant magique ✨ Il s’écoule environ 1h30, jusqu’à ce que l’on arrive à l’embranchement du chemin n°7.

Lever du soleil sur le pic du Teide

On attaque ensuite la phase plus intense de la rando. En suivant le serpentin dans la montagne, on grimpe au fur et à mesure en se rapprochant toujours plus du pic. Les marches plus ou moins faites avec les rochers sont assez inégales ; attention à ne pas glisser en raison de la terre et des cailloux (d’où la nécessité d’avoir de bonnes chaussures) ; on n’a même plus la force de parler : on est très concentré à l’idée d’atteindre le pic rapido car la fatigue se fait de plus en plus ressentir 😴

Bonheur lorsque l’on aperçoit le refuge, après 1h de marche. Une belle pause s’impose ! (bien méritée). En entrant dans le petit chalet, un écran donne l’heure, la température et l’heure du lever de soleil. Il y fait bien chaud aussi, ce qui est agréable au vu de la fraîcheur extérieure. Après un arrêt de 20 minutes, on reprend l’ascension aussi déterminés que jamais.

Lever de soleil sur le pic du Teide

En sortant du refuge, trempée par la sueur, j’avais si froid que tout mon corps tremblait ! (La doudoune m’aurait bien servi…). Heureusement, la partie menant à l’arrivée du téléphérique continue de grimper tranquillement, ce qui m’a réchauffé assez vite. On commence à voir les premières lueurs du jour. Mon coeur se serre car je sens que l’on n’arrivera probablement pas à temps pour voir le lever depuis le pic. Les derniers mètres sont montants puis descendants, c’est assez curieux mais cela facilite un peu l’arrivée au téléphérique. Le soleil pointe le bout de son nez. On a le droit à un spectacle magnifique : il se dévoile derrière les silhouettes rocheuses dans des couleurs rouges orangées ☀️

El Pico del Teide
Lever de soleil sur le pic du Teide

Le pic est tout près, on le voit majestueux s’ériger face à nous ! Les derniers mètres sont difficiles : la pente est abrupte, les jambes tirent et la fatigue se veut physique mais aussi psychologique. On finit par atteindre le pic après 4 heures intenses de marche 💪🏻

Quelques fumerolles de souffre se dégagent du cratère (attention à ne pas les inhumer). J’ai été assez étonnée de voir le peu de place pour circuler au sommet : j’ai compris pourquoi un permis d’accès avait été mis en place pour limiter le nombre de personnes. Le spectacle est en tout cas époustouflant : le soleil monte et domine une mer de nuages. On distingue l’ombre du pic se projeter (comme pour l’Adam’s Peak au Sri Lanka)… Le soleil nous réchauffe, mais les températures sont très basses à cette altitude. Finalement, au vu de nos équipements, c’était un bien pour un mal de ne pas assister au lever du soleil sur le pic en lui-même. Je ne suis pas sûre qu’on aurait réussi à attendre plusieurs dizaines de minutes dans ce froid glacial 🥶

L'ombre du pic du Teide

Après avoir admiré le lever du soleil, nous sommes redescendus jusqu’à La Rambleta. Pris par la fatigue, nous avons préféré redescendre en téléphérique : on avait prévu le coup en prenant du cash pour payer les tickets directement là-haut ! En attendant le téléphérique, on profite du joli point de vue panoramique. On peut notamment distinguer les Roques de Garcia (une randonnée à faire dans le parc du Teide) 😎

Si nous avions été mieux équipés et en pleine forme (l’un de nous était pris d’un rhume ce qui n’aide pas en pleine altitude), et si l’on restait plus longtemps à Tenerife , je pense qu’on serait redescendu à pied. Cela doit être magnifique de découvrir les paysages lors de la descente (puisqu’à la montée dans la nuit noire, on ne voit pas grand chose).

Les Roques de Garcia

En arrivant au bas du téléphérique, il ne faut pas sous-estimer la marche d’une trentaine de minutes pour rejoindre le parking de las Montañas Blancas sous le soleil brûlant (eh oui, même à 9h30 il chauffe). Il faut faire preuve de prudence puisque l’on marche le long de la route, et l’on croise déjà plusieurs touristes à cette heure-là (voitures comme bus).

P1020252

Cette expérience a été incroyable : beaucoup d’efforts pour une vue imprenable sur le parc du Teide, et un lever de soleil magnifique. Je la conseille à 200% 🤩 Néanmoins, avant de le faire, il faut t’assurer d’être dans de bonnes conditions physiques et d’être bien équipé afin de le faire en toute sécurité.

Si tu as des questions, n’hésite surtout pas à me les poser en commentaire ou bien sur les réseaux sociaux !

Pour te tenir au jus des articles publiés, abonne-toi aux mails privés !

Auteur : Alexia

Passionnée de voyages et de gastronomie, j'ai enfin lancé mon blog pour vous faire découvrir mes escapades exploratrices et gourmandes !

Laisser un commentaire