La Sicile, une île sublime 🍍

Séjour de 5 jours fin Septembre 2019 en Sicile de l’Ouest

Si vous me lisez depuis quelques temps, vous savez que j’aime voyager en Italie. L’été dernier, j’ai visité la côté Est de la Sicile. Cette magnifique île a su m’attirer une seconde fois cette année ! Nous avions un mariage sur la côte et nous en avons donc profité pour y rester quelques jours de plus. La Sicile de l’Ouest est moins touristique : on y trouve des plages à l’eau cristalline et des paysages dignes de décors cinématographiques.

Un coucher de soleil absolument magique sur les marais salants et moulins de la Riserva Naturale dello Stagnone, depuis le restaurant Mammacaura à Marsala.
La Riserva Naturale dello Stagnone – Sicile de l’Ouest

Que faire sur la côte Ouest ?

Les jolies plages

On trouve de nombreuses plages en Sicile de l’Ouest en comparaison à l’est – en tout cas on trouve bien des endroits exotiques ! Bleu turquoise, eau cristalline, un vrai petit paradis.

  • Castellammare del Golfo : la plage publique s’étend sur des kilomètres et son banc de sable est assez large pour accueillir de nombreuses personnes. Ce qu’on a adoré là-bas c’est d’avoir la plage pratiquement rien que pour nous. On y était un mercredi fin septembre pour précision. Le cadre est magnifique : à droite on voit quelques collines proches de Palerme et à gauche Castellammare del Golfo en hauteur. On peut se garer le long de la plage. [2€ pour 2h]
La jolie plage de Castellammare Del Golfo ; une plage publique où on a vu presque personne !
Plage de Castellammare Del Golfo
  • San Vito Lo Capo : située au nord ouest de l’île, on y trouve notamment des plages privées. Difficile de se trouver un bout de sable non envahi. Mais le cadre est incroyable : le Mont Monaco s’érige en arrière plan. Cette plage est agréable mais beaucoup plus animée que Castellammare del Golfo. Idéal pour ceux qui veulent de l’ambiance pour boire un verre les pieds dans le sable. En prenant la route SP16, vous devez faire une pause au Belvédère Blue Marino pour admirer la vue…
La vue sur les environs depuis le belvédère Blue Marino situé à l'ouest de la plage de San Vito Lo Capo.
Belvédère de Blue Marino
  • Tonnarella : proche de Mazara del Vallo, cette plage de sable blanc s’étend encore une fois sur plusieurs kilomètres. Fin septembre, l’atmosphère y était calme et reposante. Très peu de monde, tous les bouibouis fermés car hors saison. L’eau est cristalline, j’ai rarement vu ça en Europe 🤩 mais attention aux méduses qui peuvent pointer le bout de leur nez !
La plage de Tonnarella ; une plage cristalline, située à proximité de Mazara Del Vallo.
Plage du Litorale di Tonnarella

Trapani, un village exquis

Nous avons été très agréablement surpris par cette jolie ville italienne, sur la côte Ouest de la Sicile. Ses ruelles étroites m’ont beaucoup fait penser à Nice, ma ville natale. 

  • La place Vittorio Emmanuele accueille les évènements majeurs. On y a vu un concert se préparer. La mer se tient tout près, bordée de quelques palmiers.
Un bouquet de fleurs situé dans la cathédrale de Trapani.
Cathédrale de Trapani
  • La cathédrale de Trapani cache bien des trésors : entre peintures et sculptures, on sent la richesse culturelle italienne. Quand nous étions là-bas, le festival Vie dei Tesori étaient en cours. On a donc eu le droit à une visite guidée privée de toute la cathédrale, c’était top !
La belle cathédrale de Trapani et ses colonnes.
Cathédrale de Trapani
  • Le port : une balade sur les quais permet de voir au loin les îles Egades. C’est donc ici qu’on peut prendre le bateau pour aller sur Favignana !
Une balade le long du bord de mer de Trapani, côté nord.
Bord de mer, Trapani
  • La Torre di Ligny : en remontant à l’ouest de l’île, tout au bout du vieux centre, un passage mène à cette tour sur laquelle on peut monter pour avoir un panorama sur Trapani et Erice en arrière plan.

Favignana et ses criques turquoises

Favignana, c’est l’île la plus grande des îles Egades. Moins connues que les îles Eoliennes, elles restent néanmoins magnifiques. Voisine de Levanzo, elle accueille les voyageurs et siciliens cherchant le calme des criques à bord de falaise.

Quelles criques ?

  • Cala di Blue Marino : on parcourt donc à vélo les vallées asséchées par le soleil. Par certains côtés, on pourrait dire que l’île a des airs de Provence. C’est comme si à de nombreux endroits des carrières avaient été creusées. En atteignant Blue Marino, on s’engouffre dans cette crique creusée par les eaux. Pas facile de se trouver un rocher assez plat sur lequel se poser 😂 eh oui, les rochers ne sont pas forcément tailler pour accueillir nos fessiers 🙈 l’eau est magnifique : des tâches azures se détachent de la grande bleue. 
La Cala Blue Marino de l'île de Favignana.
Blue Marino, Favignana
  • Cala Azzurra : on découvre ici une large crique en longueur. Il faut se trouver un spot le long de la mer. Les gens arrivent parfois à se mettre sur des rochers on ne sait pas trop comment (vu la hauteur 😅). On pensait trouver un bout de plage là-bas au vu des photos, mais pas vraiment. Dès que le soleil pointe le bout de son nez, l’eau devient cristalline, un régal pour les yeux 🤩 je conseille de se rendre au phare de la pointe de Marsala pour avoir un joli point de vue sur la crique.
La Cala Azzurra, une crique dans l'île de Favignana.
Cala Azzurra, Favignana
  • Lido Burrone : on reprend les vélos pour atteindre notre dernière escale. On opte pour une plage de sable blanc, histoire de soulager le dos 😂 avec en fond les collines de Favignana, la plage est bien agréable. Des algues sur le banc de sable mais pas tellement dans l’eau. C’était une manière bien agréable de terminer cette journée !
Le Lido Burrone, une jolie plage située à Favignana, une île Egade, proche de Trapani.
Lido Burrone, Favignana

Les infos pratiques !

  • Accès à l’île : le plus simple est de prendre le bateau depuis le port de Trapani. La compagnie Liberty Lines permet de simples trajets jusqu’aux îles Egades (autour de 22€ l’aller retour pour une personne). Le bateau est plutôt grand – on a presque l’impression d’être assis dans un avion 😂 au vu des vagues et du vent, on ne peut pas sortir sur le ponton. C’est donc bien simplement un moyen de transport et non une balade sur la mer. Sinon, l’autre option peut être de prendre un billet type croisière pour la journée, mais cela revient plus cher. De notre côté, on souhaitait surtout se détendre au bord de la mer. En arrivant sur l’île, on trouve de nombreux endroits pour louer un vélo pour la journée sur le port [15€ la journée pour deux vélos].
  • Horaires : On a pris le ferry de 11h30 – arrivée vers 12h30 à Favignana. Favignana – Blue Marino (20min) ; Blue Marino – Cala Azzurre (15min) : Cala Azzurre – Lido Burrone (15min) ; Lido Burrone – Favignana (15min).
La Cala Azzurra de l'île de Favignana.
Cala Azzurra, Favignana

Erice, perché dans les collines

Derrière Trapani et perché sur la colline se trouve le village d’Erice. Son côté antique et médiéval est tout plein de charme ! Une balade de 2h/3h permet de découvrir pleinement ses facettes. 

  • En allant au sud ouest de la ville, on se retrouve face à un paysage de carte postale. À gauche, on peut voir de loin le quartier spagnolo (la rue y menant était fermée pour rénovation quand on y était). Face à nous se détache la mer bleue au loin, dominée par le mont Cofano. À droite, on aperçoit la Torretta Pepoli et le Castello di Venere. Quelques nuages remontaient vers Erice et passaient à travers les murailles du château : une ambiance magique s’en dégageait.
La Torretta Popelini, située à flanc de falaise, à Erice.
La Torretta Pepoli, Erice
  • Si on continue de l’autre côté, un autre point de vue magnifique sur le château se dévoile. Dans toute sa splendeur, il domine la vallée ! En longeant les remparts, on aperçoit au loin les marais salants de Trapani.
Le beau château de Vénus à Erice.
Castello di Venere, Erice
  • À l’entrée de la ville, il est possible de monter dans la Torre Campanaria Del Duomo dell’Assunta pour avoir un panorama à 360 degrés. Par manque de temps on ne l’a pas fait mais je pense que c’est un immanquable !
Vue sur le Monte Cofano depuis le village d'Erice.
Vue sur le Monte Cofano, Erice
  • Il est aussi possible de prendre un ticket global permettant d’accéder aux nombreux monuments de la ville [moins de 10€]. Ils s’achètent dans n’importe quel monument finalement !
  • Pour se garer, le plus simple est d’aller au parking gratuit gratuit. Il est indiqué sur Google Maps sous le nom « parcheggio gratuite ». Peu de voitures y vont car il est légèrement excentré [10min à pied pour atteindre la porte Trapani d’Erice].
La vue sur les marais salants de Trapani, en montant à Erice.
Vue sur les marais salants de Trapani, Erice

Palerme, capitale de la Sicile

La capitale de l’île se situe au nord de la Sicile de l’Ouest. Cette grande ville moins typique a néanmoins beaucoup de charme.

  • J’ai été très agréablement surprise par Palerme. Cette ville connue d’une part par son aéroport, est aussi pleine de trésors culturels. Bien évidemment, on sent tout de même une différence avec les petits villages typiques qu’on a visités. Les gens sont beaucoup plus agressifs au volant par exemple. On sent qu’il y a aussi beaucoup plus de monde dans les rues, plus de touristes…mais, on y trouve un charme.
Les boutiques de la Via Maqueda, dans le centre historique de Palerme.
Les boutiques Via Maqueda, Palermo
  • La Cathédrale de Palerme : son intérieur est joli mais sans plus. J’ai par exemple préféré la Cathédrale Del Santissimo Salvatore de Mazara Del Vallo, dont les peintures et ornements sont beaucoup plus impressionnants. Mais la beauté de la cathédrale de Palerme se trouve à l’extérieur. On entre dans une cour semblable à un jardin : fontaine et palmiers nous font profondément sentir dans le sud. Ce que j’ai adoré ? On a pu monter sur le toit de la cathédrale ! La montée n’est pas très difficile car le toit n’est pas si haut. La vue sur Palerme est magnifique – on a même vu un mini feu d’artifices, lancé par un particulier [5€ pour monter sur le toit].
La Cathédrale de Palerme et ses palmiers.
La Cathédrale de Palerme
  • Une belle promenade à faire dans le centre ville : partez du Teatro Massimo Vittorio Emanuele, a priori le plus grand théâtre d’Italie. Continuez sur la Via Maqueda. Vous serez dans le coeur bouillonnant du centre historique : boutiques, restaurants et glaciers de part et d’autre de la rue piétonne. Vous trouverez quelques églises en chemin… Au niveau des jolies places Bellini et Pretoria, vous pourrez tourner sur la via Vittorio Emanuele jusqu’au bord de mer. Enfin, remontez jusqu’au port en longeant la mer. Nombreux palais et musées sont éclairés la nuit : Palerme est aussi jolie de jour que de nuit !
Vue sur les toits de Palerme, depuis le toit de la cathédrale.
Vue depuis les toits de la Cathédrale de Palerme

Entre marais salants et bord de mer

Une particularité de la Sicile de l’Ouest ? Ses marais salants qu’on trouve au sud au bord de la mer…

Les marais salants

  • La route S21 relie Trapani à Erice. On l’appelle la route du sel. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’elle nous guide à travers les marais salants – ces derniers projettent souvent une image magnifique ! On passe aussi à travers les vignes. Attention néanmoins, je conseille plutôt de longer le bord de mer pour avoir vraiment vue sur les marais salants. Sur la S21, on en voit quelques uns au début puis on se perd ensuite dans les vignes.
Les marais salants de Trapani, sur la route SP21, en direction de Marsala.
Les marais salants, Trapani
  • La Riserva Naturale dello Stagnone : en partant de Marsala, il faut continuer sur la S21 (ou Contrada Spagnola) jusqu’au club d’équitation de Marsala. Arrivés là, bifurquez à gauche pour longer la mer. En fin d’après-midi, la mer est baignée de lumière et on aperçoit au loin les kite surfs colorés s’agiter. Toujours en longeant le bord de mer, vous tomberez sur un point de vue magique sur les marais salants : arrêtez-vous pour aller les admirer de plus près. On distingue 3 moulins à vent plutôt bien espacés les uns des autres. Sur la droite, vous verrez de petits monceaux de sel alignés…il est maintenant temps d’aller prendre un aperitivo au niveau du dernier moulin à vent, chez Mamma Caura. Rdv dans la section Où manger ? Pour plus d’infos !
Vue sur les marais salants de la Riserva Naturale dello Stagnone.
La Riserva Naturale dello Stagnone
Vue sur La Riserva Naturale dello Stagnone, depuis le restaurant Mammacaura de Marsala.
La Riserva Naturale dello Stagnone

Les villages typiques

  • La ville de Marsala en soit vaut une promenade en son centre. On passe par les différents bastions qui bordent la vieille ville. Vous pouvez également passer par la place de la cathédrale – cette dernière est un peu particulière car une partie de l’intérieur est en briques. J’avoue n’avoir jamais vu ça ! Et pourtant j’en ai visité un certain nombre 😅 mais à Marsala, on y va surtout pour goûter le fameux vin originaire de la région [La Cave Florio est apparemment un immanquable, adresse d’une amie]. On s’était arrêté au parking communal de la ville, qui a des horaires assez flexibles – gratuit à partir de 17h il me semble.
Balade dans les ruelles de Marsala !
Balade dans les rues de Marsala
  • Mazara del Vallo est située en bord de mer. Pour tout vous avouer, on y était surtout pour un mariage. On a vu le bord de mer et la cathédrale. La cathédrale Del Santissimo Salvatore est magnifique ! Elle vaut le coup d’oeil. Autant celle de Marsala est assez basique, mais celle de Mazzarra est époustouflante. Je vous laisse imaginer le bonheur que c’était d’assister à un mariage dans un tel lieu d’exception 🤩

Où dormir ?

La raison de notre voyage en Sicile de l’Ouest était le mariage, comme dit au début de l’article. L’organisation de notre voyage a donc été centrée autour du mariage. On a décidé de dormir 2 nuits à Trapani, 2 nuits à Nuova Gibellina (juste à côté du mariage) et 1 nuit à Palerme.

  • On a trouvé un Airbnb à 15min à pied du centre historique de Trapani. Spacieux, fonctionnel et doté d’une clim’, au rez-de-chaussée cependant, il était d’un très bon rapport qualité-prix. La communication avec la propriétaire était assez limpide. On a bien apprécié les deux grandes bouteilles d’eau au frais ! En effet, l’eau du robinet n’est pas potable en Sicile, bon à savoir. Il était possible de garer sa voiture gratuitement dans la rue du logement. [85€ pour deux nuits en semaine fin septembre & 1,5€ par jour et par personne de taxe séjour]
  • Nuova Gibellina est un village très industriel, situé à proximité de Salemi, et des lieux où sont célébrés des mariages. Si vous êtes amenés à participer à un mariage dans ce coin, je vous conseille donc ce charmant Airbnb ! Un peu cher mais la déco moderne et design est là, la chambre est très spacieuse, et il y a une petite terrasse, bien agréable en été. Nicolò, l’hôte, met à disposition tout le nécessaire pour prendre le petit déjeuner : gâteaux typiquement siciliens, café, thé, jus de fruits etc. Une place de parking était à dispo pour la voiture. [150€ pour deux nuits en weekend, fin septembre]
  • Palerme est une grand ville plutôt touristique ! Pourtant on a réussi à trouver un Airbnb à 4 (on a emmené deux personnes du mariage avec nous pour prendre l’avion le lendemain matin) en plein centre ! C’est un logement situé à 2min à pied du Teatro Massimo Vittorio Emanuele. Très spacieux et pas cher mais franchement à la limite du fonctionnel au niveau de la salle de bain et de la cuisine…suffisant pour une nuit on va dire. Possible également de garer la voiture dans la cour de l’immeuble. [100€ la nuit à 4, fin septembre]

Où manger ?

Découvrir à proprement parlé la Sicile de l’Ouest, c’est aussi apprécier sa gastronomie et ses plats typiques…

Pour un aperitivo…

  • Prosit, Trapani : aperitivo à Trapani – situé dans une ruelle, on s’asseoir sur des tabourets hauts et déguste un spritz accompagné de planches de charcuterie et fromage sPour un tonneau, le tout pour 9€, un petit prix [5€ les planches accompagnant 4€ le spritz].
Aperitivo cocktail et planches de charcuterie et fromages chez Prosit à Trapani.
Prosit, Trapani
  • Mammacaura, Marsala : situé au niveau de la Riserva Naturale delà Stagnone, ce restaurant / bar propose des cocktails et des tapas, ou même des plats de poisson frais, face à un paysage sublime : les marais salants et leurs moulins. Je conseille de réserver une table pour être sûr d’avoir un spot. Le mieux est d’y voir le coucher du soleil. Fin septembre, l’idéal était de s’y rendre à 18h car le soleil se couche à 19h. La planche mixte charcuterie / fromages est assez conséquente pour deux ! Les prix restent raisonnables. [31,5€ pour deux spritz, une planche mixte à partager, un coca et de l’eau]
Planches à partager en aperitivo, chez Mammacaura, à Marsala, vue sur la Riserva Naturale della Stagnone.
Mammacaura, Marsala

Les restaurants…

  • Lido Zanzibar, Castellammare Del Golfo : cette pizzeria se situe sur la plage publique. Les pizzas sont à petit prix mais elles ne sont pas extras. C’est néanmoins un moyen de déjeuner pratiquement les pieds dans le sable ! On va dire que ça fait l’affaire [20€ deux pizzas et deux cocas].
  • Osteria La Bettolaccia, Trapani : dans un cadre très épuré et blanc, on s’est laissé tenter par les Busiate al pesto Trapanese. Les Busiate sont des pâtes finement torsadées et courtes, typiques de Trapani. Le pesto alla trapenese quant à lui est un pesto traditionnel auquel sont ajoutés amandes, pecorino, tomates séchées…un délice [32,6€ les deux plats de pâtes, un coca et le couvert, qui est souvent payant en Italie]. 
Les pâtes au pesto alla trapanese, dans une trattoria de Trapani !
Osteria La Bettolaccia, Trapani
  • Il Culinario, Palermo : situé à proximité du Théâtre Massimo Vittorio Emmanuele, sa terrasse vous accueille sous des airs italiens. Puisqu’on est en bord de mer, on apprécie tout particulièrement les pâtes aux fruits de mer frais ! Les patrons sont adorables : ils servent des raisins congelés pour glaçons dans le vin, et un digestif accompagné de petits gâteaux aux graines de sésame, typiquement siciliens [96€ pour 3 pâtes aux fruits de mer, une pizza, 2 tiramisu, une bouteille de vin et une bouteille d’eau]. 
Les pâtes aux gambas, un vrai délice, au Culinario situé à Palerme, près du Teatro Massimo Vittorio Emanuele.
Il Culinario, Palermo

Manger sur le pouce

  • I Piaceri del caffè, Trapani : pour petit-déjeuner à la manière italienne, on s’arrête au bar pour prendre un café au comptoir. Etant en vacances, on s’est quand même assis sur la terrasse pour déguster nos croissants au Nutella et jus de fruits, plutôt pratique et à petit prix. [
  • Sfiziamo, Erice : une pause gourmande bien méritée dans cette boulangerie…les arancini y étaient délicieux ! Les arancini sont une spécialité sicilienne : ce sont des boulettes de riz fourrées à la viande ou aux légumes, et elles sont frites. So good. J’ai lu que la Tonta Fritta était pas mal aussi pour les arancini, située à proximité de la porte de Trapani !
Un arancino au jambon fromage, face à une ruelle d'Erice.
  • Fornello Pollina, Trapani – cette boulangerie cachée derrière le tribunal de Trapani offre de bons sandwichs faits avec de la foccacia et des pâtisseries siciliennes à prix doux [4,8€ les deux sandwichs et une bouteille d’eau].
  • Pasticceria Maria Grammatico : cette pâtisserie iconique située dans la rue Vittorio Emmanuele est reconnue dans le monde entier ! Elle est spécialisée dans la confection de gâteaux à base de pâte d’amande. L’arrière de la boutique se trouve une jolie terrasse pour déguster ces gourmandises. La vitrine est colorée : les Genovesi sont à tester absolument. Les pâtisseries se paient au poids là bas ! Pour 6 bouchées, on en a eu pour seulement 3€, dérisoire.
En vitrine, on voit les gâteaux à base de pâte d'amande, de la pâtisserie Maria Grammatico.
Pâtisserie Mamma Grammatico, Erice

Comment s’y rendre ?

Par avion

Pour visiter la Sicile de l’Ouest, surtout depuis la France, on n’a pas trop le choix, c’est l’avion direction Palerme ! La compagnie aérienne qu’on a prise était Transavia, la moins chère qu’on ait trouvé. Pour info, on a réservé 7 mois à l’avance pour avoir des billets à 328€ aller-retour pour 2 et un bagage en soute de 15kg (oui oui, 15 et non 20kg).

En route vers San Vito Lo Capo à travers la région de Trapani.
Région de Trapani

Circuler sur l’Ouest Sicilien

Sinon, pour circuler en Sicile de l’Ouest, je conseille vivement de louer une voiture ! Les îles ne sont jamais très bien desservies par les transports en commun de façon générale. Vous pouvez réserver une voiture en avance sur Avis par exemple – c’est souvent moins cher de s’y prendre à l’avance. On a opté pour l’automatique (heureusement d’ailleurs), ce qui nous a été bien utile dans les innombrables montées traversées (comme Erice).

Une jolie vue sur le village de Castellammare Del Golfo sur la route en partance vers San Vito Lo Capo.
Vue sur Castellammare Del Golfo

Attention, les compagnies tenteront toujours de vous survendre leurs assurances en vous faisant pression, que ce soit en Sicile de l’Ouest ou de l’Est. Les Siciliens ont une conduite assez abrupte il faut le dire. Mais renseignez-vous sur l’assurance proposée par votre carte bancaire. Par exemple, la carte VISA Premier peut assurer pour votre location de voiture. Dans ce cas, vous n’auriez pas besoin de prendre par dépit l’assurance faramineuse de l’agence de location ! [140€ pour la location d’une Citroën C3 durant 5 jours ; plein d’essence fait à Palerme pour 61€].

Un magnifique coucher de soleil sur la Riserva Naturale dello Stagnone depuis Mammacaura, dans la région de Marsala.
Coucher de soleil depuis Mammacaura, Marsala

En bref, ce séjour de quelques jours était sublime. J’avais beaucoup aimé la Sicile de l’Est mais visiter la Sicile de l’Ouest est à mon sens moins touristique, surtout en Septembre, et réserve bien des trésors naturels. Je reviendrai notamment pour une baignade à Scopello, une randonnée à la réserve de Zingaro et celle du Monte Cofano, ou encore une visite culturelle à Agrigente.

Un coucher de soleil en arrivant sur Trapani, le long du bord de mer.
Coucher de soleil en arrivant à Trapani

Si tu souhaites découvrir la Sicile de l’Est pour voir le coucher de soleil dans les arènes de Taormina avec comme arrière-plan l’Etna, c’est par ici !

Si tu souhaites voyager en Italie sur le continent, voilà quelques idées – clique pour découvrir mes conseils :

Auteur : Alexia

Passionnée de voyages et de gastronomie, j'ai enfin lancé mon blog pour vous faire découvrir mes escapades exploratrices et gourmandes !

5 commentaires

  1. je tombe sur ton article à point nommé, on est en train de programmer un nouveau voyage et la Sicile était en top de liste des destinations XD
    Le village d’Erice a l’air trop cool *-*
    Tes photos sont sublimes !
    Kin

    1. Oh oui alors ! J’ai fait un autre article sur le côté Est aussi ! Pour voir l’Etna, Taormina etc…
      J’ai envie d’y retourner, cette île est vraiment magnifique !
      Oui ce village est vraiment trop cute 😇
      Merci beaucoup, n’hésite surtout pas si tu as des questions !

Laisser un commentaire