fbpx
Affichage : 6 - 7 sur 7 RÉSULTATS
Sri Lanka Voyages

Trincomalee, petit paradis 🌴

Trincomalee est une station balnéaire au Nord-Est du Sri Lanka. Son authenticité locale reste encore entière : de grandes plages de sable blanc bordées de paillotes. Là où le tourisme de masse n’a pas encore eu son mot à dire…3 jours à Trincomalee, ce sont 3 jours de bonheur.

Séjour de 3 nuits en septembre 2018

La plage Uppuveli de sable blanc : ciel bleu et cocotiers
Plage d’Uppuveli, Trincomalee

Petite perle nichée dans les plages du Nord-Est du Sri-Lanka, 3 jours à Trincomalee vous offriront calme et repos. Un paradis marin qui permet de rencontrer des animaux sauvages comme les dauphins, les baleines bleues, les tortues de mer ou encore les requins de coraux…De quoi faire rêver petits et grands. Nous logions à Uppuveli, une magnifique plage de sable blanc s’étendant à perte de vue.

Une barque bleue accostée sur la plage de sable blanc de Trincomalee
La plage d’Uppuveli, Trincomalee

Que faire à Trincomalee ? 🐢

En 3 jours à Trincomalee, le choix est simple :

Les plages

  • On profite de la plage ⛱ : pour faire bronzette et profiter du soleil pour hâler au mieux son teint. Puis, on se prélasse sur les plages de sable blanc à l’infini, où le banc de sable est très large, si large qu’en larvant sur son transat’ on se croirait à des kilomètres pour atteindre le bord de mer (ok j’exagère un poil, mais tout de même on doit marcher quelques minutes pour aller se tremper). Et on admire les couleurs magiques des levers et couchers de soleil. Des instants magnifiques [Précision technique : le lever est à 6h & le coucher est à 18h].
  • On observe les pêcheurs s’activer. Un groupe de 7 à 8 pêcheurs passe la journée à traîner son filet géant dans l’eau le long de la plage pour amasser un maximum de poissons : ils les vendent ou les gardent pour eux et leur famille. On profite de bains dans une eau thermale en se prélassant tranquillement. L’avantage est que de mai à novembre, contrairement à l’est et au sud de l’île, la mer est très calme. Pas de grosses vagues qui se mettent en travers de nos baignades impulsives. Si vous le souhaitez, vous pouvez vous adonner à diverses activités aquatiques comme le jet-ski, la plongée sous-marine, le kite-surf…

Rencontres marines

On peut sortir en mer sur un petit bateau à moteur, et aller observer les dauphins sauvages et les baleines bleues vers 6 heures du matin. De mai à octobre, ne comptez pas trop sur les baleines…ce n’est pas la saison donc il est rare d’en voir. Pour ce qui est des dauphins, nous en avons vu début septembre. Des dizaines…Nous attendions au lever du jour, les yeux écarquillés, attendant impatiemment ces poissons qui nous font rêver depuis tout petits. Et les voilà par dizaines. Sautillant joyeusement dans l’eau, se rapprochant au plus près de notre bateau…un moment magique 😍 ! [Prix : 3.500 roupies par personne tout inclus – sortie en bateau, bouteille d’eau…]

Snorkeling

  • Une matinée de snorkeling à Pigeon Island : assez férue de snorkeling pour ma part, j’ai été assez déçue. Les coraux sont très abimés par le tourisme des dernières années…malheureusement il ne reste pas grand-chose…quelques poissons colorés certes, mais loin d’être le paradis marin. Nous étions censés admirer des bancs de requins de coraux : nous en avons vu seulement un rapidement (nous ne serions pas allés assez loin du bord pour en voir plus apparemment…).
  • Niveau organisation, pas exactement ce à quoi je m’attendais : le capitaine nous largue de son bateau à moteur sur la plage, et ne nous donne aucun conseil sur le snorkeling. Autre détail dérangeant : là où soi-disant se trouvent les poissons intéressants à voir, se situe aussi l’endroit où les bateaux s’amarrent. On se prend donc de nombreuses vagues et on boit la tasse facilement : bof-bof comme situation. 😤
  • Si vous tenez à le faire, demandez conseil auprès des guides avant d’y aller et sur la plage de Pigeon Island pour savoir exactement le meilleur spot pour observer les requins de coraux ! Aussi, faites attention à ne pas vous couper sur les coraux…ça m’est arrivé (moi qui suis si douée). Ça reste une expérience agréable et sympathique pour ceux qui n’ont pas l’habitude de faire du snorkeling [Prix : 4.000 roupies par personne – trajet en bateau, ticket d’entrée sur l’île, et matériel de snorkeling].
Snorkeling à Pigeon Island situé au large de Trincomalee
Snorkeling à Pigeon Island
La plage d'Uppuveli à Trincomalee, un pêcheur avec sa corde
Un pêcheur sur la plage d’Uppuveli à Trincomalee

Où dormir ? 😴

Nous avons dormi au Secret Garden Uppuveli. Une guesthouse très sympathique. Chambre moderne, propre et spacieuse, avec notre petite terrasse sur laquelle nous prenions le petit déjeuner, si copieux : assiette de fruits, montagne de toasts (sans blaguer), beurre, confiture, thé et oeufs sous la forme voulue. Franchement pas mal. C’est Niru (de la guesthouse) qui nous a conseillé et arrangé chaque excursion avec ses potos. Tout s’est toujours bien passé. Il nous a même conseillé des restos à Uppuveli…Hôtel situé à 5 minutes à pied de la plage, bref rien à dire. Le seul hic peut-être serait le wifi qui avait du mal à fonctionner au début de notre séjour [Prix : 23.000 roupies pour les 3 nuits, petit-dej inclus pour 2].

Fruits, toasts, oeufs, beurre, thé...un petit-déjeuner très complet à notre hôtel d'Uppuveli.
Le petit déjeuner de notre guesthouse à Uppuveli

Où manger ? 🥥

En 3 jours à Trincomalee, on a eu le temps de faire quelques haltes gustatives :

Manger local

  • Restaurant Tuna : on y mange des poissons et crustacés, mais comme son nom l’indique, le thon est leur spécialité. Nous avons apprécié la nourriture savoureuse et la gentillesse du personnel. Manger en terrasse avec un climat pareil est très agréable. Nous nous sommes laissés tenter par des pâtes au poisson servies dans des feuilles de bananier [Prix : 1.900 roupies plats & boissons pour 2].
  • Rice ‘n’ Curry Restaurant : nous y avons mangé un curry de poisson sri-lankais. Assez surprenant, le poisson est arrivé entier ! Armés de couverts, nous avons décortiqué au mieux ce pauvre poisson. Il ne restait plus grand-chose à manger, mais l’expérience nous a marqués. Ambiance très entrainante : musique électro/chill, terrasse à l’étage, guirlandes lumineuses sous un toit de bambou…tout ce qu’il faut pour passer une bonne soirée [Prix : 2.800 roupies plats & boissons pour 2].
  • Restaurant du Hôtel Silver Beach : des tables situées en bordure de plage, des tables en bois, la classique. Nouilles sautées aux légumes, toujours aussi bon. Un plat rapide et qui régale [Prix : 1.300 roupies plats & boissons pour 2].

Une pause occidentale

  • Tonic’s : c’est un resto sur la plage tenu par deux britanniques. Il est décoré par des drapeaux de tous les pays de la terre et est structuré tout en bois. Pour y manger un snack occidental ou sri-lankais, afin de ravir les petites faims, le tout le regard face à la mer, c’est l’endroit parfait. Nous avons dégusté des sandwichs toastés et des smoothies maison. Un vrai bonheur [Prix : 2.500 roupies plats & boissons pour 2].
  • Gomesz’s Pasta Hut : petit restaurant italien de charme. Les meilleures pâtes que nous ayons mangées au Sri Lanka ! Penne all’amtriciana et penne all’arrabiata goûteuses…et pour un rapport qualité-prix au top [Prix : 1.500 roupies plats & boissons pour 2].
  • Fernando’s Bar ⛔️ : nous y sommes allés pour prendre un verre, nous avons été assez déçus. Cocktail hors de prix et loin d’être buvable. J’ai eu beaucoup de difficultés à finir le mien. Le seul point fort de ce bar est sa localisation : sur la plage. L’ambiance est punchy puisqu’un dj mixe toute la soirée et qu’on peut se déhancher sur un bout de piste sur le sable. A certains endroits, des balançoire font guise d’assises aux tables. Si jamais vous souhaitez vraiment tester, tentez le coup mais prenez un jus de fruits frais, quelque chose qu’ils ne peuvent normalement pas rater ! [Prix : 1.400 roupies pour deux cocktails]
Un restaurant tenu par deux anglaises et servant des snacks sur la plage d'Uppuveli.
Le Tonic’s, restaurant sur la plage d’Uppuveli

Comment s’y rendre ? 🚖

Nous nous sommes rendus à Trincomalee depuis Sigiriya par taxi (commandé par notre hôtel). Ce taxi n’était malheureusement ni partagé, ni une nanocar. Le trajet dure environ 2 à 3 heures et s’est révélé assez noueux au départ. Nous n’avons donc pas regretté d’avoir prix un taxi et non le bus ! [Prix : 8.200 roupies].

On a observé un joli lever de soleil sur la plage d'Uppuveli ; des couleurs satinées sur un soleil de velours.
Lever de soleil à Uppuveli, Trincomalee

Trincomalee…à faire absolument ! Rendez-vous à la plage d’Uppuveli pour se détendre en compagnie des dauphins et des baleines. Activités nautiques à la clef et chill assuré ! On se retrouve au prochain article pour une escale à Arugam Bay !

Pour recevoir les nouveaux articles ainsi que des anecdotes et autres conseils privilégiés abonne-toi aux mails privés !

Sri Lanka Voyages

Le Sri Lanka, un pays haut en couleurs 🎨

Passer 3 semaines au Sri Lanka, ce pays magnifique et accueillant – un voyage qui n’aura pas suffi à découvrir toutes ses merveilles. Entre paysages à couper le souffle, animaux sauvages, et des habitants adorables, ce pays n’aura pas fini de vous surprendre.

L'un des trajets en train les plus connus au monde se trouve au Sri Lanka. Il s'agit du trajet Ella - Kandy.
Le train Ella – Kandy

Quel trajet faire au Sri Lanka ? 🗺

Généralement les voyageurs optent pour le triangle culturel dans les terres (Dambulla, Kandy, Anuradhapura, Polonnaruwa, Sigiriya). Puis ils passent par les plantations de thé de Nuwara Eliya et Ella pour finir sur les plages du sud de l’île… Comme j’aime découvrir des endroits cachés et moins connus du tourisme de masse, j’ai choisi un itinéraire un peu plus biscornu !

Programme d’un séjour de 3 semaines au Sri Lanka :

  • Arrivée à l’aéroport de Colombo, direction Negombo (la ville la plus proche)
  • 2 nuits à Negombo, village de pêcheurs
  • 1 nuit à Sigiriya, Forteresse rocheuse
  • 3 nuits à Trincomalee, station balnéaire
  • 3 nuits à Arugam Bay, spot de surfeurs,
  • 2 nuits à Ella, village des plantations de thé,
  • 1 nuit à Kandy, centre culturel,
  • 1 nuit à Adam’s Peak,
  • 1 nuit à Udawalawe, parc national,
  • 3 nuits à Hikkaduwa, village en bord de mer,
  • 1 nuit à Negombo, pour le vol du retour !

Quel budget utiliser en 3 semaines ?

Manger 🥥

Le Sri Lanka, comme la plupart des pays asiatiques, se révèle être une destination à petits prix. Ce qui coûte le moins cher c’est la nourriture. Le plat typique là bas c’est le rice & curry ! Sa composition varie d’un village à l’autre. Il consiste en une viande ou poisson, avec une sauce au curry, un plat de riz blanc, et de nombreux petits plats de légumes mijotés tendrement. Ainsi, j’ai pu goûter du bambou (délicieux, des similitudes avec la courgette). Ce plat sri-lankais, plus que

Un rice'n curry : le plat typique sri lankais. Un plat de viande ou poisson sauce curry est accompagné de plats de légumes.
Un rice’n curry, plat typique sri lankais

copieux, coûtait entre 600 et 1400 roupies. Le prix varie en fonction de la viande ou du poisson choisi(e). Cela revient à environ 3 à 7,5€ le plat. Une possibilité est de prendre un rice & curry pour deux, ce qui fait 1,5€ à 4€ le plat par personne. (Petite précision, je ne voyageais pas seule mais en couple 😍). On peut effectivement se lasser du rice & curry au bout de 3 semaines, je vous l’accorde. Sinon on peut déguster les fameuses nouilles sautées aux légumes (variante avec le riz). Ou on peut choisir des nems, des crustacés, et de la nourriture occidentale comme des burgers. Si si, en 3 semaines au Sri Lanka on a fini par craquer…🙈

Dormir 😴

Le logement est aussi à prix doux. J’ai réservé des guest houses par Booking. J’ai donc fait le choix de tout réserver avant le voyage afin de ne pas se poser de questions sur place, et de profiter au max de l’aventure, sans souci logistique ! Et je n’ai pas été déçue une seule fois par l’accueil des locaux. Charmants, toujours aux petits soins avec un jus de fruits frais pour notre arrivée… On a payé en moyenne 35€ par nuit et par hôtel, soit 17,5€ par personne. En plus, les guesthouses étaient plutôt cools niveau localisation, design, et confort de la chambre, toujours petit-déjeuner inclus (généralement copieux, très important comme critère de sélection) !

Bouger 🚌

Le prix du transport dépend tout à fait de ce que vous choisissez de prendre :

Transports locaux

  • Les bus et les trains (voir les liens à la fin de l’article) ne coûtent presque rien ! Pour deux heures de train entre Kandy et Hatton (station de train de l’Adam’s Peak), on en a eu pour 80 roupies par personne, soit moins de 50 centimes. Ok le train n’est pas celui du TGV français…mais la beauté du paysage est sans pareil. Le problème c’est que le train n’est pas fonctionnel sur toute l’île, mais seulement sur la côté ouest, et dans la partie centrale et culturelle. Ce qui veut dire qu’il faut prendre le bus ou le taxi pour le reste des trajets.

Voyager confortablement

  • Pour le reste des trajets on a donc opté pour le taxi. C’est bien plus cher que le bus mais on préférait perdre moins de temps dans les transports et profiter au maximum de notre séjour. Sachez que de nombreuses lignes de bus existent, et que le prix du billet se compte en centimes. Soyez prêts néanmoins à leur conduite intrépide et brusque ! Pour le taxi, mon meilleur conseil est de prendre des taxis partagés. L’avantage du taxi à prix moins élevé soit confort, climatisation et trajet plus rapide. Il existe de nombreuses applications pour le faire ! Ou bien de demander une nano car – plus petite qu’une voiture normale, le trajet est donc moins cher qu’en taxi traditionnel.

En résumé, pour les trajets courts prenez un tuktuk (50 roupies le kilomètre), pour les trajets plus longs, prenez le train si possible, sinon un taxi partagé/nano car ou bien le bus pour les plus aventuriers !

Autres Tips

👉🏻 Demander le VISA

Pour accéder au Sri Lanka vous devez vous procurer un VISA avant de prendre l’avion. Pas de panique, l’obtention du VISA est très rapide (24 heures généralement). Vous faites votre demande en ligne (voir le lien à la fin de l’article) – il coûte 35 dollars et est valable pour une durée de 30 jours. Vous recevrez deux mails :

  • Un mail de confirmation de votre demande de VISA,
  • Un mail constituant le VISA lui-même.

👉🏻 Que prendre dans sa valise ?

La bonne question. Quand on part pendant 3 semaines sur une île comme le Sri Lanka en passant par plage et montagne et qu’on a juste un sac à dos, on doit bien faire des choix ! (Mesdemoiselles et Mesdames on se comprend…😂). Je conseille donc :

S’habiller au Sri Lanka

  • Habits d’été : le climat est assez humide, donc privilégiez les matières légères comme le coton. Maillots, serviettes de plage…la base. Les serviettes décathlon sont franchement pas mal, elles sont légères (mini-poids dans le sac) et sèchent vite.
  • Habits d’hiver : eh oui… Même si la température moyenne est de 28° toute l’année sur cette île, si vous allez dans les terres (comme Ella par exemple) ou bien que vous vous aventurez dans des treks (comme l’Adam’s Peak), vous devez obligatoirement prendre des vêtements adaptés. En effet, le soir et la nuit, la température peut descendre assez bas dans ces régions centrales. Polaire, doudoune, écharpe, gants ne sont pas de trop !

Accessoires essentiels

  • Lampes torche frontales : super pratique pour les randonnées notamment de nuit (pour le lever du soleil, ou après le coucher du soleil). On ne peut pas dire que les éclairages publics soient vraiment présents. En fait, sur les treks assez connus, vous pouvez trouver des marchands en période saisonnière qui éclairent le chemin. Mais en période non-saisonnière, vous êtes livrés à vous-même !
  • Masque et tuba : ça peut servir d’avoir le vôtre. Déjà, on garantit la propreté… et puis si vous souhaitez faire du snorkeling seuls, vous pouvez le faire. Par exemple à Hikkaduwa, il y a une zone de snorkeling toute proche de la plage. C’est à faire de novembre à avril, lorsque la mer est peu agitée.

👉🏻 Vaccins ?

Personnellement je n’étais vaccinée que contre l’hépatite A. L’hépatite B a priori c’est si vous comptez avoir des rapports intimes là-bas. L’encéphalite japonaise est à faire dans le cas où vous passez plusieurs semaines à la campagne…bref. C’est plus une décision personnelle pour le coup. Renseignez-vous auprès de votre médecin généraliste.

👉🏻 Acheter une carte 4G

Le plus simple est de prendre une carte internet sur place, au Sri Lanka. Nous ne l’avons pas fait car nous comptions sur le wifi des hôtels, mais sincèrement il n’est pas terrible. En général, il marchait assez difficilement dans la chambre, et plutôt bien dans  le hall de la guest house. Prendre une carte internet permet d’éviter de se perdre à certains endroits. Quoique Google Maps n’est pas toujours à jour au fin fond de la montagne…! La carte 4G permet aussi de ne pas se contraindre à ne choisir que des guest houses avec wifi. C’est aussi un bon point pour payer moins cher son logement.

👉🏻 Acheter une gourde filtrante

Comme vous vous en doutez, l’eau n’est pas potable là-bas. En rentrant du Sri Lanka, une copine m’a raconté avoir reçu en cadeau une gourde filtrante pour son voyage de 3 mois en Amérique du Sud ! Eh bien devinez quoi ? Elle a pu remplir sa gourde à n’importe quel point d’eau, et elle n’est pas tombée malade une seule fois. Un achat hyper utile ! Pour pouvoir boire n’importe où, et pour être environment-friendly… Malheureusement la consommation touristique des bouteilles d’eau en plastique est quelque peu mal gérée en Asie. Même les pailles filtrantes existent ! Pour profiter des cocktails et autres sans se faire piéger par un glaçon.

👉🏻 Que faire quand on se perd ?

Il est vrai qu’au Sri Lanka, on peut facilement se perdre à certains endroits. Les pancartes et indications claires ne sont pas trop leur truc… Il faut donc se munir de google maps, d’une carte papier et d’un bon sens de l’orientation ! Si jamais vous vous perdez, sachez que les Sri-Lankais vous aborderont très facilement pour vous aider à retrouver le bon chemin. Nous n’avons jamais eu de surprise. Mais j’ai déjà lu sur d’autres blogs que certains s’étaient faits avoir par des paysans dans la pampa ! Ils demandent de l’argent pour donner la bonne direction. Nous avons donc été assez prudents de ce côté-là, et nous nous sommes généralement débrouillés seuls. Mais no soucis, la plupart des locaux sont adorables et se feront un plaisir de vous aider ! Et même de se faire votre guide…

Visiter le Sri Lanka, c'est aussi y rencontrer ses animaux sauvages comme les éléphants, crocodiles etc.
Les éléphants de Udawalawe

Pour finir ?

Ce voyage de 3 semaines au Sri Lanka, c’est un fouillis de bonheur et d’émerveillement. Rencontrer des animaux sauvages comme des éléphants, des crocodiles et des dauphins. Nager avec des tortues de mer… Se prélasser sur des plages de sable blanc qui s’étendent à perte de vue le long de l’océan indien… Admirer des levers ou des couchers de soleil époustouflants, que ce soit sur une montagne, ou bien sur le sable chaud… Ce sont des treks de nuit ou sous la chaleur ardente du jour pour atteindre des sommets et admirer des vues à couper le souffle… Enfin, on prend le train à travers les plantations de thé, assis par terre, les pieds dans le vide pour goûter à la liberté. Tout ça sur une petite île qu’on appelle le Sri Lanka.

Tant de raisons d’y aller…n’hésitez plus et prenez vos billets 😌

Liens utiles :

Pour recevoir les nouveaux articles ainsi que des anecdotes et autres conseils privilégiés abonne-toi aux mails privés !